Samuel

Samuel croit que le monde serait meilleur si les humains étaient mieux connectés. Pas électroniquement, mais réellement, humainement connectés. Il se trouve que la danse accomplit exactement cela : elle connecte les gens. Que ce soit avec soi-même en dansant en solo, avec une autre personne en dansant en couple, ou avec un groupe dans d’autres formes. Il apprécie particulièrement les danses avec de grandes possibilités d’expression individuelle, comme les danses blues et d’autres danses de couple, ainsi que les danse qui permettent à chacun-e de s’immerger dans un groupe, oubliant presque son individualité, comme beaucoup de danses traditionnelles bretonnes.

Samuel

 

Il a commencé à danser en 2005 en Bretagne, où il a découvert les danses traditionnelles bretonnes, et où il est retourné de nombreuses fois pour danser. En 2010 il a découvert le bal folk en Suisse, et il a commencé à danser toutes les semaines, et à assister à des stages de danse. Peu après il a commencé à enseigner, d’abord les danses bretonnes puis les danses les plus courantes en bal folk. En 2012, il a rencontré les danses swing et blues, et en 2014 il abandonne son doctorat en mathématiques pour se consacrer à la danse et à son enseignement.

Depuis, il a participé à de nombreux ateliers et camps de danse blues, se propulsant au plus haut niveau de danse blues Européen.  Il a aussi organisé les camps « Berlin Blues Immersion » de DanceMode (à ne pas confondre avec le festival « Berlin Blues Explosion ») en 2016 et 2017.

Samuel a donné des cours réguliers à Lausanne dès septembre 2014, puis à Londres dès novembre 2015. Il a aussi enseigné le blues à Edinburgh, Glasgow, Aberdeen, St Andrews et Enschede comme instructeur invité lors des cours réguliers, et à Genève, Oxford, Manchester et Berne lors d’ateliers sur des weekends.

De retour à la Chaux-de-Fonds en 2018, il est bien décidé à lancer une scène de danse blues à Neuchâtel.

Il est aussi masso-thérapeute. Visitez son site de massage.